Gazette

Les nouvelles fraîches


*** 17 AVRIL 2012 *** THEATRE SEBASTOPOL (LILLE) *** LES BLAIREAUX LEVERONT LE VOILE SUR 15 ANS DE CHANSONS AVANT DE LE FAIRE RETOMBER POUR UNE LONGUE HIBERNATION ***

"Ô Vertige infini d'avril en vain naissant,

Quand d'un arbre un Baron trop mur meurt en tombant

Comme prunes pourries, il s'écrase - paf ! - au sol

Chutant mollement d'un if - pif ! - car confit dans l'alcool [...]

Avril ne sera pas, ne sera plus jamais

Si les Barons s'en vont nourrir d'autres regrets !"

C'est en découvrant ce poème d'Aldémar Palloteau que les Blaireaux ont décidé de faire le dernier concert lillois avant hibernation le 17 avril 2012. Quel est le rapport, me direz-vous ? S'il en est qui ne lisent rien derrière ces sibyllins alexandrins, nous l'avons interprété comme une adresse qui nous obligeait : devant tant de poésie, il faut nous retirer pour mieux y revenir - comme le disait Brigitte Lahaye à son collègue de travail.

Nous avons reçu de nombreux courriers et courriels faisant état de vos avis et questionnements. Les uns nous incitent à rester pour toujours, les autres à ne pas hiberner au printemps. Je répondrai d'abord aux uns, car je suis ordonné : il est de notre devoir de vous faire observer la finitude des choses. Nous ne sommes pas éternels, et il nous faut cette leçon donner : vous devez savoir vivre sans notre constant soutien musical et scénique. C'est dans l'ordre des choses. Afin de vous habituer à cette éventualité sans brutalité, nous prenons un repos indéfini. Passons aux autres, qui pointent justement une aberration : on n'hiberne pas en été ! On n'hiverne même pas, d'ailleurs. Tout au plus peut-on estiver, à l'instar du crocodile du Nil, avec toutefois cette subtile différence qu'on ne s'enterre pas dans la boue. Nous nous mettons à l'écart pour mieux contempler les étoiles et venir vous les raconter à nouveau dans quelques temps. Le Blaireau, lointain cousin du Spermophile, tâchera de faire germer les graines de l'inspiration en cette retraite anticipée.

Avec les Blaireaux...

Gainsbourg et ses amis Blaireaux
Gainsbourg et ses amis Blaireaux

A date exceptionnelle, présences exceptionnelles. Pour la première fois de l'histoire des Blaireaux, toute la famille sera réunie.

Franz, pianiste, guitariste, auteur, compositeur... laissera Bas les Pattes ! le temps d'une soirée pour nous accompagner sur scène. Julien, bassiste, saxophoniste, scieur musical... descendra de ses Pays-Bas (tiens, descendre des Pays Bas, ça fait forcément aller dans un terrier ?) d'adoption pour entonner quelques refrains. Jull, l'homme au chapeau, magicien de la guitare et bassiste, nous caressera de son groove le temps d'une soirée. Le tout en compagnie de Presque Oui, déjà présent sur "Pourquoi vous changez pas de nom ?" et qui apparaissait fort logiquement comme l'artiste idéal pour partager ce plateau.

Mais attention ! Dernière lilloise avant estivation ne veut pas dire dernière tout court. Si l'avenir est incertain - ma brave dame, par les temps qui court vous savez, boarf, c'est plus comme avant mais on sait pas ce que l'avenir nous réserve - le futur est peuplé, lui, de quelques certitudes. Celles de nos dates à venir, par exemple, et qui se prolongeront jusqu'en décembre. Jamais, jamais, jamais autant de beaux projets n'ont parsemé la route des Blaireaux. Fin mars, nous étions avec 320 choristes pour le week-end choral de Vimy. Tous s'étaient réunis autour de notre répertoire. Si vous suivez le lien, vous obtiendrez des infos sur ce moment unique. A venir, en juin, un spectacle unique en partenariat avec la ville de Saint-Pierre-des-Corps et qui mobilisera une centaine de musiciens et choristes autour de nous. Les dates de l'automne seront magnifiques. Bref. Lille, c'est ta dernière, mais nous viendrons saluer LA FRANCE jusqu'à nos grandes vacances. Programmées pour Noël. Et toc !

Un dernier cri du coeur : VOTEZ !

Le clin d'oeil du mois

Les Blaireaux version 2005
Les Blaireaux version 2005

Trop de clins d'oeil, ce mois-ci. Du coup, nos paupières ont des crampes.


Le magot des Blaireaux par lesblaireaux

D'abord, bonjour le site de Le Terrier Productions ! Notre structure de tournée accompagne de plus en plus de jeunes artistes talentueux, comme vous pourrez le constater. Parmi eux, La Goutte , qui sort son premier album, et qui commence à se faire une place dans le paysage de la chanson. Oreilles curieuses, prêtez-y attention et filez à leurs concerts.

Ensuite, Tonycello engage un périlleux marathon à Paris. Il sera tous les samedis et dimanches du 28 avril au 2 juillet à l'Aktéon Théâtre, dans le XIème. Diffusez l'information et pratiquez le bouche à oreille. Pour ce faire, au besoin, munissez-vous d'un coton-tige et lavez-vous les dents.

Enfin, la tristitude gagne le Blaireautisme à la lecture de cet article-ci . Ou vous apprendrez que le Blaireau vit cinq ans tout au plus. Nous, ça fait 15 ans... Alors bon ! On est déjà assez exceptionnels comme ça !